Les Créol's de 1983 : Pierre-Louis Rivière (sax), Emmanuel Genvrin (trompette), (...) Comères de 1987 : Délixia Perine, Rachel Pothin, Corine Giraud Nicole Leichnig et Nathalie Manciet Nicole Leichnig et Nathalie Manciet Nicole Leichnig (Nina), César (Pierre-Louis Rivière) Olivier Mayolle (Frazier) en 1982 Les Créol's (1982) Les Créol's (1982) Bal en 1987 au Grand Marché Emmanuel Genvrin (Moran), Fanette (Nicole Payet) 1993 Hans (Olivier Mayolle), Nina (Nicole Leichnig) 1982 Nicole Leichnig (Nina), Emmanuel Genvrin (Moran)en coulisses Séga (JL Trulès), Frazier (Gilles Lauret), Cocktail (Nicole Angama) 1987 Comères : Délixia Perrine, Corine Giraud, Rachel Pothin (1987) Françoise Jean-Jacques (Agrippine) 1982 le retour à La Réunion sous Pétain (Grand Marché 1982) les miss : Nicole Angama, Nathalie Manciet, Nicole Leichnig, Corine Giraud, (...) Nathalie Manciet, Nicole Angama, Michou Roux, Corine Giraud, Nicole Leichnig (...) affiche de Nina (1993) les comères : Augustine Touzet, Françoise Jean-Jacques, Frédérique Cheynet, rép (...) Echauffement Nina en 1982 : Sébastien Trilles (de dos), Augustine Touzet, Pie (...) Rachel Pothin (Fanette), Nicole Leichnig (Nina) en 1984 Affiche de Saint Quentin en Yvelines (1984) Nicole Leichnig (Nina) Marie Hélène Dormeuil, chanteuse de Nina en 1982 Nicole Payet (Fanette) en 1993 Michou Roux en miss malbaraise (1983) Nathalie Manciet en miss (1983) Daniel Roux (tromboniste), Frédérique Cheynet (comère), Augustine Touzet (comèr (...) Tornée de Nina en France en 1984 : Frédérique Cheynet, Cham's, Anaud Dormeuil, (...) Nina au Festival du Frioul (Marseille) en 1983 : Jean-Luc Trulès, Olivier May (...) Nicole Leichnig (Nina), César (Pierre-Louis Rivière) Nicole Leichnig et Nathalie Manciet au festival de Martigues (1983) Daniel Roux, Augustine Touzet, Nicole Leichnig, Christine Ducamp, Jean-Louis (...) Plateau de Nina à Martigues en 1983. Pierre-Louis Rivière Arnaud Dormeuil, organiste à Martigues en 1983 Tableau du Léopard, plateau du Grand Marché (1982) Frédérique Cheynet en comère (1982) Frédérique Cheynet dasn les coulisses du théâtre de Chartres en 1984 Nicole Leichnig (Nina) en coulisses Coulisses de 1982 : Marie-Hélène Dormeuil, Augustine Touzet, Nathalie Manciet, (...) Arnaud Dormeuil s'essaie à la batterie (1982) claudien Saminadin, Gérard Vidal à Montpellier en 1984 Coulisses de Nina : Marie Hélène Dormeuil, Emmanuel Genvrin (1982) Boby Antoir, régisseur de la tournée de 1984 Devant le théâtre de Châtellerault en 1984 : Cham's, Claudine Saminadin, Nicole (...) Défilé des miss en 1984 au Grand Marché : Jean-Luc Trulès, Nathalie Manciet, Nic (...) Dessin de Serge Huao-Chao-Si plateau de Nina à Montpellier en 1984 invitation pour la Première de Nina en 1982 Affiche de jeumon en 1993 pochette du 45t des Créol's en 1982 Arnaud Dormeuil en Monseigneur poète (1982) Images de la féminité dans Nina Segamour par Caroline Cazanave in Cahiers de l (...)

1982, 1983, 1984, 1987, 1993

Nina Segamour

Emmanuel Genvrin

Crée le 10 décembre 1982 au Grand Marché, Saint-Denis Texte et mise en scène : Emmanuel Genvrin Musique : Jean-Luc Trulès Décors : Joël Boyer, Pierre-Louis Rivière et Hélène Corré

affiche de Nina (1993)« Après les " bons sentiments " de Marie Dessembre, j’ai voulu exposer les travers réunionnais, le goût pour les apparences, les voitures, les commérages, l’argent facile… J’ai mis en scène des personnages antipathiques mais, au fil du spectacle, César, l’amoureux éconduit, est devenu touchant. Et Nina était trop séduisante ! Grâce à des scènes d’anthologie (les commères, l’auto-stop) et à des passages interactifs (l’assemblée générale, le bal la poussière, le défilé de miss), grâce aux chansons du spectacle le succès a été immédiat. Le décor était celui de l’Hôtel Métropole qui rappelait l’ancien Hôtel d’Europe de Saint-Denis avec son grand orchestre des Créol’s dont Tropicadéro ou Vollard Combo continuent d’interpréter des ségas devenus standards : Batay-batay, séga Lespor, César le Rhum, Gro zozo…». La pièce est venue opportunément renflouer les caisses de la compagnie chaque fois qu’elle en avait besoin, notamment en 1993 au sortir de Millenium et de la grève de la faim : le public a répondu présent alors que, harcelée par les médias et les autorités, la troupe était donnée pour moribonde. Précédemment en 1987, on jouait Nina quand nous avons appris notre expulsion du Grand Marché : la salle était pleine, les pétitions (6000 signatures) ont commencé le soir même. Enfin, Nina a donné à la troupe l’occasion de faire ses premières tournées et de se faire connaitre en métropole. En juillet 1983 à Martigues il y eut à la même table André Ginzburger, tourneur, Philippe Thiry de l’ONDA et René Gachet, inspecteur des théâtres. Sur les 3, deux ont cru en nous et nous ont aidé : Thiry et Ginz, devenu un ami depuis. En 2000, les lycéens du Butor (Saint Denis) ont repris la pièce sous la direction de Claude Besson. De 1995 à 2001 Kari Vollard a remis en scène les "commères" ainsi que différentes chansons du spectacle, César, Séga Lespor ou Batay batay, jouées également dans le répertoire de Tropicadéro ou Vollard Combo. [E. Genvrin.]

la pièce

La jeune Créole Nina a seize ans lorsqu’elle devient Miss Bourbon 1940. Elle connaît Paris sous la botte allemande. Rapatriée, elle se prête à la propagande vichyste. L’arrivée du Léopard (contre-torpilleur de la France Libre) la chasse de nouveau vers la métropole où un lointain fiancé la retrouve et l’assassine.

le programme

PDF - 2.1 Mo
lire le programme

DVD de la captation (60% disparate) disponible dans boutique

Vidéo Nina Segamour Grand Marché 1982, Elancourt oct 1984 - durée 4 mn - IMG/flv/Nina_web_ulti.flv

la presse

« Une œuvre pleine de mordant et d’humour. L’aliénation sociale, raciste, politique et tout ce qui fonde les valeurs dominantes de la société coloniale en sort pulvérisé »
PD [Témoignages]

« La création d’un spectacle par la troupe Vollard est désormais un événement attendu. Nina Ségamour est une véritable fête théâtrale »
[Le Quotidien de La Réunion]

« Une impression de différent, de jamais vu. Une belle histoire mais aussi des acteurs étonnants »
AC [Le Courrier de Mantes]

« Chaud, coloré, plein de vie »
[La Marseillaise]

« Il y a du "Coup de torchon" et du "Je t’aime moi non plus" dans cette Nina, créole qui crût trop en la Métropole»
LS [L’Echo du Centre-Chartres]

« Le Théâtre Vollard de La Réunion a enchanté, Nina Ségamour a séduit»
[Paris-Mantes]

« C’est la fête pour les acteurs qui jouent, dansent, chantent, improvisent parfois. C’est la fête pour un public souvent complice invité à partager le punch et le séga »
[Le Provençal]

Etudes

Images de la féminité dans Nina Segamour par Caroline Cazanave in Cahiers de l'Université de La Réunion - 1984 -

PDF - 905.7 ko
Images de la féminité dans Nina Segamour par Caroline Cazanave in Cahiers de l’Université de La Réunion - 1984 -

articles de presse

PDF - 940.1 ko
Temoignages (P.David), dec 1982, Nina Segamour
PDF - 1 Mo
La Marseillaise août 1983 Nina Ségamour
PDF - 1.9 Mo
Art Quivi (Louis Laope), dec 1982, itv E.Genvrin (Nina)
PDF - 1 Mo
Le Provençal août 1983 Nina Ségamour
PDF - 977.8 ko
Le Provençal juillet 1983 Nina Ségamour
PDF - 925.9 ko
Courrier de Mantes nov 1984 Nina Ségamour
PDF - 1 Mo
Ici Là-bas nov 1984 Nina Segamour
PDF - 868.1 ko
Courrier de Mantes, octo 1984, itv E.Genvrin (Nina Segamour) (2)
PDF - 864.2 ko
Le Populaire du Centre octo 1984 Nina Ségamour
PDF - 899.9 ko
L’Echo du Centre (Chartres) nov 1984 Nina Ségamour
PDF - 128 ko
Le Populaire du Centre St Yriex octo 1984 Nina Ségamour
PDF - 983.9 ko
La Nouvelle République (Châtellerault), octo 1984
PDF - 842.3 ko
Paris Mantes nov 1984 Nina Ségamour
PDF - 290.4 ko
Le regard d’André Gintzburger sur Nina Ségamour in "L’indifférence et la curiosité" (2010)

représentations

Créé le 10 décembre 1982 au Grand Marché de Saint-Denis et reprise en août 1983, la pièce a obtenu l’aide nationale à la création dramatique. Tournée dans l’île. Jouée en 1983 au Festival des îles de Marseille et au 8e festival populaire de Martigues, elle repart en 1984 pour Saint-Quentin-en-Yvelines, Chatelleraut, Limoges (festival des francophonies), Eymoutier, Saint-Yriex, Felletin, Mantes-la-Jolie, Chartres, Cassan, Montpellier. La pièce est reprise en 1987 au Grand Marché et en 1993 à Jeumon. 93 représentations, 25 000 spectateurs.

distribution

  • Nina Ségamour : Nicole Leichnig
  • César : Pierre-Louis Rivière
  • Fanette : Rachel Pothin, Nathalie Manciet, Nicole Payet
  • Comères : Frédérique Cheynet, Nicole Dambreville, Sarah Dirrig, Scholastique Dormeuil, Corinne Giraud, Françoise Jean-Jacques, Rachel Pothin, Claudine Saminadin, Délixia Perrine
  • Cocktail : Augustine Touzet, Nicole Angama, Marie-Alice Lauret
  • Frazier : Gilles Lauret, Olivier Mayolle,Jean-Pierre Boucher, Marc Dubreuil
  • Séga : Serge Dafreville, Jean-Luc Trulès, Chamsiddine Benali (Sham’s)
  • Morand : Jean-Paul Sartre, Emmanuel Genvrin
  • Et : Jean François Begue, Sophie Boulay, Isabelle Brousses, Arnaud Dormeuil,, Marie-Hélène Dormeuil, Marie Madeleine Laichalamba, Thierry Madeleine, Lydia Mangaye, Denis Marguerite, Daniel Roux, Michou Roux, Madeleine Sitalaprésad, Jean-Louis Trulès, Georges Marie Vailom, Ti-Kok Vellaye, Gérard Vidal, Olivier Mayolle

équipes

CONSTRUCTION

  • Joël Boyer et l’équipe du Crac, Jean-Marc Florimond, Frank Lyda, Philippe Clavié, Hélène Corré, Grégoire Loiyau, Pierre-Louis Rivière.

COUTURIERES

  • Marie-Hélène Dormeuil, Madeleine Sitalaprésad, Huguette Quipandédié, atelier Alain Serge.

REGIE LUMIERE

  • Boby Antoir, Pascal Rebout.
 
©Théâtre Vollard 1980-2007 | Mentions légales